Category: Livres

Rencontre autour du livre “Gens de Damas”

Après la rencontre autour du livre

« Gens de Damas »

de Nathalie Bontemps

(Al Manar 2016)gensdedamas

Modératrice : Nisrine Al Zahre               Lecture : Laure Marie Legay

Le Vendredi 14 octobre à 19h30 à la librairie Folies d’Encres
Place du Caquet 93200 Saint Denis
Métro Basilique
à lire, l’article de Ziad Majed à son propos :
http://www.lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=16&nid=6740

 

gensdedamas

Ces récits, écrits à partir de 2005, rendent compte de la vie que menaient, à Damas, de nombreuses personnes dont l’auteure a croisé la route. 
Jaramana, en proche banlieue. Le camp palestinien de Yarmouk, le quartier kurde de Rukn el-Dine, à flanc de montagne, et, ailleurs sur le même versant, le quartier de Mouhajirine. Le mausolée chiite de la banlieue Sayda Zeinab, l’ancienne cité à l’intérieur des remparts. Les récits déroulent des vies intriquées avec leur milieu, la périphérie et la banlieue damascène, où s’entremêlent des destinées venues d’horizons très différents, comme le font les différentes strates des arrivées successives, maisons anciennes et habitations construites dans l’urgence, pierre et parpaing.
2011 et sa révolution donnent une nouvelle dimension à la vie bouleversée de ces gens de Damas, à leurs rêves et à leurs peurs. Toujours à partir de la capitale, les textes s’ouvrent à d’autres lieux de Syrie, que la révolution fait entrer en résonance les uns avec les autres, dessinant un autre pays possible.
Mais les destins s’éparpillent… Lorsque cesse le récit, certains des personnages sont encore sur place, d’autres déjà sur les routes de l’exil.

 

“À l’est de Damas : au bout du monde”

 

livre-MAD-NBRetrouvez la présentation du livre sur les sites suivants :
Éditions Don Quichotte
http://www.donquichotte-editions.com/donquichotte-editions/Argu.php?ID=123

Ouest-France
http://jactiv.ouest-france.fr/actualites/france/majd-al-dik-syrien-comme-autres-dans-revolution-60323

RFI
http://www.rfi.fr/culture/20160301-majd-al-dik-syrie-douma-ghouta-est-damas-bout-monde-voyage-bout-enfer

À écouter : France-Culture
http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/que-reste-t-il-du-printemps-syrien

France-Inter
https://www.franceinter.fr/emissions/ailleurs-dans-le-monde/ailleurs-dans-le-monde-29-mars-2016

 

L’express
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-cinq-ans-de-guerre-dans-les-faubourgs-de-damas_1773183.html

LCI : vous pouvez télécharger la vidéo de l’émission sur le site We Transfer” (pendant un temps limité)

https://www.wetransfer.com/downloads/afd03d27bdffd96982d69283287c7e6620160322082303/98a1d8

France24 (en Arabe)
http://www.france24.com/ar/20160314-%D8%AD%D9%88%D8%A7%D8%B1-%D8%B3%D9%88%D8%B1%D9%8A%D8%A7-%D8%AB%D9%88%D8%B1%D8%A9-%D8%B9%D8%B3%D9%83%D8%B1%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%86%D8%B8%D8%A7%D9%85-%D8%A7%D9%84%D8%AC%D9%8A%D8%B4?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=FB&ns_mchannel=social&ns_linkname=emission

TV5 Monde
https://www.youtube.com/watch?v=FFivjc7ZUmA

l’interview de la Fringale Culturelle ci-dessous:
https://www.youtube.com/watch?v=u8jSrmv2gKE
Et la suite de l’interview:
https://www.youtube.com/watch?v=UhS5GSuAE90

À lire : la deuxième partie dans Polyphonies syriennes
http://www.nonfiction.fr/article-8163-polyphonies_syriennes__les_intellectuels__claude_yacoub.htm

Pour les Marseillais ou les habitants de la région, une présentation du livre “A l’est de Damas, au bout du monde” a lieu le samedi 30 avril à la librairie Transit.
Toutes les informations sont dans ce lien:
http://transit-librairie.org/event/a-lest-de-damas-au-bout-du-monde/

Pour les Parisiens, samedi 21 mai à 17h,
une présentation de l’ouvrage “A l’est de Damas, au bout du monde”
a lieu à la librairie La Brèche à Paris.
Tous les renseignements sont disponibles dans ce lien:

http://www.la-breche.com/catalog/

À lire encore :
https://npa2009.org/idees/culture/lest-de-damas-au-bout-du-monde-temoignage-dun-revolutionnaire-syrien

“J’ai connu l’enfer. De la Syrie des Assad aux camps du Liban”

“J’ai connu l’enfer. De la Syrie des Assad aux camps du Liban”  est plus qu’un simple témoignage. En empruntant la plume de la journaliste Djénane Kareh Tager, Fayza D. nous propose un récit de sa vie mettant en exergue l’émergence du conflit syrien.
fazya
Voilà comment commence le livre:” j’ai dix neuf ans et je suis vieille”. On comprend en le refermant pourquoi cet oxymore est aussi touchant que véridique. A seulement 19 ans cette jeune fille, issue d’une famille modeste de Zabadani, propose des réflexions et des analyses pouvant donner du fil à retordre aux comités internationaux et surtout une belle leçon à l’humanité, si humanité il y a. Les diverses contradictions qu’elle rencontre la mènent très tôt à se questionner de façon pertinente. Son père, fonctionnaire, a toujours été contre ce régime, pourtant il lui fallait démontrer l’inverse pour éviter tout type de problème, allant jusqu’à cautionner les discours des Assad, mettant le volume de la télévision au plus haut degré pour faire entendre aux voisins son appartenance aux idéaux déversés par le régime.
En l’espace de 173 pages, elle passe par des thèmes allant du niqab a l’amour, des différentes relations familiales au prix d’un pull, de la place de la femme à  son quartier, de la révolution aux destructions, de la Syrie et de sa maison aux camps de réfugiés, de la vie à la mort.
Au cours de cette lecture, Fayza D. nous donne d’authentiques supports nous permettant de penser et de panser. Penser comment le bourrage de crâne a fait tant de mal au peuple, et comment ce dernier a su malgré tout le dépasser avec une incroyable force d’esprit : « Comme tous les enfants syriens, on m’avait en même temps appris a parler et a me taire. On m’avait dit : tu appartiens au Baas ; et il allait de soi que je devais en être fière ». Panser les douleurs en allant de l’avant et en étant fière de cette révolution : « nous ne refuserons pas d’obéir et de nous taire, mais nous demandons d’abord : pourquoi faut-il que je me taise ? Nous le ferons si nous sommes convaincus de la réponse. Nous sommes la génération du pourquoi, et à cause de ce mot, nous ne pouvons plus nous laisser marcher sur les pieds, comme ce fut le cas pour nous en Syrie ».
L’être humain a-t-il un prix, en fonction de son appartenance sociale, religieuse, culturelle ? Fayza nous condamne à méditer sur l’humain, ne condamnant pas une seule seconde cette révolution malgré toutes les souffrances subies. Ses expériences d’une extrême violence font écho à l’histoire syrienne : c’est jusqu’au bout qu’elle criera : Liberté et dignité. La force de cette Syrienne, comme celle du peuple, c’est de garder l’espoir dans une âme digne et libre : « Un jour, oui un jour, je serai médecin, en Syrie ».
Maria Oudaïmah

Mediapart et les récits d’une Syrie oubliée

Retrouvez en cliquant sur le lien l’article de Médiapart à propos du livre de Yassin Al Haj Saleh

Récits d’une Syrie oubliée

Rencontre avec Yassin Al Haj Saleh : Récits d’une Syrie oubliée

Dimanche 5 avril 2015,
Dans le cadre du Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen Orient de Saint Denis et en partenariat avec l’association Syrie MDL, journée avec l’écrivain dissident syrien Yassin Al Haj Saleh à l’occasion de la parution en français de son ouvrage :

« Récits d’une Syrie oubliée »

recits_syrie_oubliee-198x300Présentation du livre à la librairie Folies d’Encre,
Puis, au cinéma l’Ecran, projection du film : « Notre terrible pays »,
our-terrible-country-212x300un documentaire d’Ali Attassi et de Ziad Homsi qui ont suivi le parcours et l’exil de Yassin Al-Haj Saleh, à travers un Syrie dévastée par la destruction et les souffrances.
ttlemonde-YAHS

Les Lettres de Syrie sont parues

En 2012, Joumana Maarouf engage une correspondance avec une amie traductrice. Vivant de multiples situations et amenée à côtoyer des gens de tout bord, elle nous livre des descriptions puissantes et éclairantes. Les lettres, traduites par son amie, sont publiées sur le blog d’Ignace Leverrier « Un œil sur la Syrie ». Ces lettres ont été rassemblées et viennent d’être publiées en ouvrage aux éditions Buchet Chastel..

Retrouvez les lettres sur le blog “Un Oeil sur la Syrie”.

 

Maarouf_Lettres de Syrie

Une première rencontre du public avec Joumana Maarouf  à l’occasion de la parution de son livre a eu lieu

Samedi 24 mai 2014 à l’Institut des Cultures d’Islam Paris 19.